Mots-clefs

, , , , ,

Le monotype est une des formes d’expression que j’aime le plus et l’atelier « Monotypes et épreuves uniques » donné par Talleen Hacikyan à l’Atelier Circulaire m’a offert l’opportunité de poursuivre mes explorations.

Toutes les œuvres ont été réalisées sur matrice plexi PETG avec les encres Akua Intaglio, et imprimées sous presse sur papier Somerset.

 

Le yin et Le yan (8×6 pouces/20x15cm) deux monotypes.  L’encrage des deux matrices en plexi a été réalisé par un transfert de l’encrage d’une plaque maîtresse de plus grande dimension, tel deux matrices fantôme mais avant le passage sous presse.

 

L’échevelée et Le fou (8×6 pouces/20x15cm), deux monotypes.  J’ai exploré dans ces deux monotypes l’utilisation de divers outils pour l’encrage de mes plaques, dont le « Bubble wrap » comme vous pouvez le constater.

Voler à contre-sens I et Voler à contre-sens II (8×6 pouces/20×15 cm), deux monotypes.   L’encrage du deuxième monotype a été réalisé par transfert de la première plaque encrée sur une deuxième plaque vierge, tel une matrice fantôme mais avant le passage sous presse.

Au feu rouge et A hard day’s night (8×6 pouces/20×15 cm), deux monotypes.   Sur fonds encrés très foncé, j’ai procédé par grattages avec divers outils pour dégager les blancs, avec ajout de couleur dans le cas du premier monotype.  



Jean de la lune et Le party (8×6 pouces/20×15 cm), deux monotypes.  Dans le désir de faire deux derniers monotypes, j’ai encré mes deux matrices avec un mélange ce qui me restait d’encres en fin de journée, et j’ai gratté pour retrouver le blanc du dessin des personnages avec la pointe de mon pinceau. Très spontané, comme j’aime bien faire mes monotypes.

Publicités